top of page

Portrait #2 - Eugénie Éboué-Tell, résistante et femme politique



Eugénie Éboué-Tell - 1889-1972


Eugénie Éboué-Tell, née le 23 novembre 1889 à Cayenne (Guyane) et morte le 20 novembre 1972 à Pontoise (Val-d'Oise), est une femme politique française. Elle est successivement députée, conseillère de la République et sénatrice de Guadeloupe. Elle fait partie des premières femmes politiques françaises noires, et a façonné l’histoire de la 2eme guerre mondiale.


Eugénie Éboué-Tell est institutrice et mène une vie plutôt banale. Elle suit son mari au fil de sa carrière, en Martinique, au Soudan, en Guadeloupe et au Tchad. Elle se révèle lors de la Seconde Guerre Mondiale.


Suite à l’appel du 18 Juin, Eugénie s’engage dans les Forces françaises libres féminines et devient infirmière à l'hôpital militaire de Brazzaville ; pour cela, elle obtiendra en 1944 la Croix de guerre et la médaille de la Résistance française. En 1940, cependant, son engagement dans la Résistance lui vaut une condamnation à mort, prononcée par le gouvernement de Vichy. Elle se cache pour y échapper.


Après la guerre, elle se tourne vers la politique. Elle adhère à la SFIO en 1944 et est nommée déléguée à l'Assemblée consultative provisoire puis devient députée de Guadeloupe des deux Assemblées nationales constituantes entre 1945 et 1946.


Eugénie Éboué-Tell compte ainsi parmi les premières femmes députées de l'histoire française.


Pour aller plus loin


Livre :

“Comment les femmes noires ont transformé la citoyenneté dans l’Empire français”, d’Annette K. Joseph-Gabriel, 06/2020


Articles :


"Les femmes noires puissantes qui ont changé la politique française depuis la Résistance", disponible ici


"Quelle place pour Madame Éboué dans le gaullisme de la Ve République ?" d’Arlette Capdepuy, disponible ici




11 vues0 commentaire
bottom of page